A lire dans le journal « Tendance Ouest » :
Medgic Group propose une solution « intelligente » pour faciliter le maintien à domicile des personnages âgées.

Alain Durel, Medgic GroupNon content de surfer sur un produit qui a déjà fait ses preuves, Alain Durel, à la tête de Medgic Group, se lance dans une nouvelle aventure…

Depuis 2011, il a équipé de son logiciel Medginet, plus de 200 établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, en France, permettant aux personnels de ces Ehpad d’actualiser le profil médical de chaque résident à l’aide d’une tablette. Chaque mois, ce sont 5 000 000 actes de soin qui sont validés par ce logiciel. Mais Alain Durel voit plus loin, bien conscient que les solutions offertes par le numérique peuvent améliorer le quotidien des seniors. Cette fois, directement chez eux.

Commercialisation prévue fin 2016

Cet été, son groupe s’est lié au promoteur immobilier caennais Sedelka qui construit chaque année plus de 300 logements sur le territoire de Caen la mer. « Nous nous sommes rendus compte que beaucoup de couples de plus de 50 ans sont attirés par des appartements neufs en centre-ville et qu’en fonction de l’âge des acquéreurs, ils veulent pouvoir y vieillir en toute sécurité, connectés à leurs proches dès qu’un incident viendrait à se produire ». Dans le logement, un boîtier se chargera de récupérer de nombreuses données à l’aide de capteurs dispersés dans les différentes pièces. « Par exemple, à distance, les proches du résident peuvent savoir s’il a ouvert son frigo dans la journée, tiré la chasse d’eau… bref des éléments du quotidien qui permettent de s’assurer que tout va bien ». De quoi surtout offrir à certaines personnes âgées la possibilité de rester le plus longtemps possible à leur domicile.

Ce projet reçoit des financements de la région, mais aussi des fonds européens, grâce à son côté novateur. Actuellement en phase de création, le boîtier sera installé pour un test dans deux appartements de Caen à partir de janvier prochain. L’un chez un résident de 85 ans toujours autonome, et un autre chez une personne handicapée. De quoi détecter les pistes d’amélioration possibles. La commercialisation est quant à elle attendue pour la fin de l’année prochaine.

08 octobre 2015 – par M.G

Pour accéder directement à l’article en ligne, cliquez ci-dessous :

http://www.tendanceouest.com/caen/actualite-117622-seniors-deux-caennais-vont-revolutionner-maintien-a-domicile.html#.Vht_vY89Lps.email